Il pousse plus de choses dans un jardin que n’en sème le jardinier…

Chers Jardins – Quand la passion mène à la ruine
2414
post-template-default,single,single-post,postid-2414,single-format-standard,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-5.1.8.1601593428,select-theme-ver-5.1.8,ajax_fade,page_not_loaded,side_area_over_content,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive

Chers Jardins – Quand la passion mène à la ruine

Chers Jardins – Quand la passion mène à la ruine

La passion est-elle destructrice ?

 

Cela pourrait être un bon sujet pour une épreuve de philo, mais dans son ouvrage, Patrick Masure a préféré parler de la passion, souvent proche de la folie, de certains humains pour les végétaux.
Aviez-vous entendu parler de la ‘tulipomania’ qui se déroula en Hollande au début du 17ème siècle ? Vous êtes-vous déjà demandé qui pouvait bien être Ellen Willmott pour que de nombreux végétaux portent son nom ? Et, comme Beaumarchais, à quel sacrifice auriez-vous été prêt pour obtenir le jardin de vos rêves ?

Pas encore ? Alors plongez-vous dans la lecture de CHERS JARDINS – QUAND LA PASSION MÈNE À LA RUINE (Édition Delachaux et Niestle, octobre 2019) et, en découvrant certaines plantes juste étonnantes telle l’helwingie du Japon ou encore la pivoine hellébore sous-espèce willmottiae, vous entreverrez que « posséder » n’est pas forcément « aimer »…

No Comments

Post a Comment